samedi 5 juillet 2014

Hors de portée - Georgia Caldera




 
L'histoire : Sa spécialité ? Fuir toute relation. Et on peut dire que Scarlett est docteur ès « disparition au petit matin ». Inutile de lui parler relation sérieuse, confiance et stabilité, elle en est incapable. Si investissement il y a, c est dans la société de décoration d intérieur qu elle vient de créer avec sa cousine, ancienne mannequin déjantée, et qui lui prend le plus clair de son temps. Pourtant, face à son nouveau client, le très entêté et séduisant M. Mufle-Connard, plus connu sous le nom d Aidan Stern, le savoir de Scarlett ne lui sera d aucun secours. Mais parviendra-t-il vraiment à guérir les blessures du passé ?


Mon avis :
Quand j’ai découvert la couverture de ce livre, je me suis dit qu’il y avait un abus flagrant de photoshop… Quand j’ai lu le résumé, je me suis dit que ce n’était vraiment pas un bouquin pour moi (connaissant mon amour immodéré de la chick lit (sic)). Seulement voilà, les copines n’ont pas arrêté de me dire « le résumé résume mal, ce livre est excellent».
Cédant à la pression, je m’y suis quand même collée sans enthousiasme.
J’ai attaqué ma lecture en appréhendant le pire sur l’héroïne, genre « Mlle super canon-parfaite-intelligente-et-drôle ». En plus, vu le surnom du héros : « M. muffle-connard », je craignais un sacré lot de grossièreté.
Résultat de cette lecture : c’est plein de gros mots, il y a un abus de symboles de ponctuation mais ce n’est absolument pas de la chick lit et ce roman m’a coûté deux satanées nuits blanches tellement il est GENIAL !
C’est mon premier vrai coup de cœur depuis très très très longtemps et il a déjà gagné une place permanente dans ma bibliothèque.
Je confirme l’avis des cops, le résumé donne une fausse idée de l’histoire.
Scarlett est, en fait, une fille gentille, gaffeuse, pas forcément toujours très à l’aise sur ses talons hauts. Elle trimbale un passif qui est une douce rigolade à côté de ce qu’on découvre en même temps qu’elle sur le héros : Aidan alias M. Muffle-connard. Lui c’est un chef d’œuvre de complexité psychologique. Franchement, il frise l’autisme et le comportement obsessionnel sur biens des points (et par moment il mérite bien son surnom), mais il est tellement adorable finalement !
Je ne le dis pas souvent mais jetez-vous sur « HORS DE PORTEE » ! (et surtout assurez-vous que personne ne vienne vous déranger).

Aucun commentaire: